Derniers articles
  • Home
  • Articles
  • CONGO/PRISP: PTBA 2020, LE COMITE DE PILOTAGE A PASSE EN REVUE LES OBJECTIONS DE L’IDA

CONGO/PRISP: PTBA 2020, LE COMITE DE PILOTAGE A PASSE EN REVUE LES OBJECTIONS DE L’IDA

Par du 10 février 2020 0 420 Views

Le comité de pilotage du Projet des reformes intégrées du secteur public (PRISP) a tenu  une session extraordinaire, le lundi 10 février 2020 à Brazzaville. Rencontre organisée dans le but d’examiner l’ensemble des observations faites par l’Association internationale pour le développement (IDA) du groupe de la Banque mondiale sur le plan de travail et budget annuel (PTBA) 2020 adopté le 16 décembre 2019.   

Placée sous l’autorité de monsieur Gervais BOUITI-VIAUDO, président du comité pilotage du PRISP et conseiller spécial du Premier Ministre, Chef du Gouvernement chargé de la gouvernance, qu’assistaient monsieur Ferdinand-Sosthène LIKOUKA , premier vice-président, directeur de cabinet du ministre du plan , de la statistique et de l’intégration régionale, et monsieur Jean-Noël NGOULOU, coordonnateur du PRISP, secrétaire du comité, les travaux de cette  première session extraordinaire ont permis aux membres de ce comité d’examiner les objections émises par la Banque mondiale à travers l’IDA, sur le PTBA 2020.

Tenue 56 jours après l’adoption du PTBA 2020 arrêté à 5 milliards 790 millions 300mille Francs CFA, cette session extraordinaire du comité de pilotage du PRISP était une occasion pour cet organe de « …passer en revue les objections de l’IDA du 03 janvier 2020 au PTBA 2020 du 16 décembre 2019 », a précisé Gervais BOUITI-VIAUDO.

Au terme des échanges ledit comité a arrêté le nouveau PTBA 2020 à la somme de 5 milliards 784 millions 816 mille Francs CFA soit 9 641 960 USD. Un nouveau PTBA qui tient compte de l’ensemble des objections émises sur le précèdent.

Ce PTBA 2020 permettra à l’unité de coordination du PRISP de se focaliser sur les grands dossiers visant l’amélioration de la mobilisation des recettes financières domestiques (hors pétrole) et la gestion des finances publiques dont notamment ceux programmés au niveau de la direction générale de la comptabilité publique(DGCP), la direction générale des impôts et des domaines(DGID), de l’autorité de régulation des marchés publiques(ARMP) et ceux liées à l’informatisation de la gestion de finances publiques comme l’interconnexion inter-administration de l’Etat en fibre optique (FIA). Ce plan aborde également la modernisation de l’administration publique à travers la mise en place du système intégrée de gestion des ressources humaines de l’Etat (SIGRHE) et le renforcement de la redevabilité et la reddition des comptes avec l’appui en formations aux organes de contrôle et de veille. Un accent sera mis sur l’opérationnalisation de la cellule de suivi de réformes en matière de la gouvernance logée à la Primature et l’appui aux organisations de la société civile sélectionnées pour le suivi de l‘exécution budgétaire.

Le PRISP financé par la Banque mondiale, est un outil important d’accompagnement du Gouvernement dans la gouvernance du secteur public. La mise en œuvre des activités prévues en 2020 permettra à l’Etat d’accélérer le processus des réformes sectorielles. Le renforcement des capacités des institutions bénéficiaires de ce projet permet de mieux outiller les cadres et agents de ces institutions publiques pour mieux accroitre l’efficacité et l’efficience de l’action publique.

Cette première session extraordinaire du comité de pilotage a été informée de l’évolution de la mise en place du système intégré de gestion des finances publiques(SIGFiP) et du système d’informatisation de l’administration fiscale(e-Tax) ainsi que de la tenue imminente de la revue du portefeuille de la Banque mondiale en République du Congo.

Photo : Les membres du comité autour lors de l’ouverture des travaux

(Crédit service communication du PRISP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *