Derniers articles
  • Home
  • Articles
  • PRISP/BANQUE MONDIALE : UNE MISSION DE SUPERVISION DU PRISP POUR BOOSTER LES REFORMES DU SECTEUR PUBLIC

PRISP/BANQUE MONDIALE : UNE MISSION DE SUPERVISION DU PRISP POUR BOOSTER LES REFORMES DU SECTEUR PUBLIC

Par du 14 février 2022 0 389 Views

Une mission de supervision de la Banque mondiale du projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP) se déroule du 14 février au 04 mars 2022, à Brazzaville, dans le but d’examiner l’état d’avancement du projet et de déceler les goulots d’étranglement et proposer des mesures correctives de la mise en œuvre de ce projet de gouvernance , quelques mois après sa restructuration.

La Banque mondiale assure un rôle d’appui et d’assistance à la mise en œuvre du projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP) et effectue des missions de supervision dans le but de constater l’état de mise en œuvre du projet.

La présente mission est conduite par monsieur Ousmane BACHIR DEME, spécialiste en gouvernance et chargé de projet et madame Fabienne Mroczka spécialiste principale en gestion du secteur public et chargée de projet.

Elle vise, entre autres, la mise au point sur l’avancement des activités du projet, l’échange sur le cadre logique, l’appui de l’unité de coordination du projet dans le processus de finalisation du plan de travail et budget annuel (PTBA) et du plan  de passation des marchés  2022, la définition d’une feuille de route et d’un plan de gestion du changement pour la mise œuvre d’activités clé y compris le système d’information de l’administration fiscale (E-TAX) et le système de gestion des ressources humaines de l’État ( SIGRHE).

Cette mission rencontrera les bénéficiaires du projet notamment pour le suivi de la mise œuvre du raccordement des centres des impôts et des sites administratifs à la fibre optique inter administration (FIA) à Brazzaville, la mise en place du registre de la fonction publique et du système de gestion de ressources humaines de l’État (SIGRHE), le suivi du processus de la troisième validation du Congo à l’ITIE et bien d’autres.

En marge de la supervision du PRISP, cette mission poursuivra les consultations avec les principales parties prenantes et bénéficiaires du nouveau projet de gouvernance des finances publiques, le PforR, pour analyser les domaines d’intervention, finaliser les axes et l’identification des résultats du programme, évaluer les aspects fiduciaires des bases nécessaires pour l’implémentation de ce projet PforR.

Dans le cadre de la revue de la dépense publique et de la responsabilité financière, la mission de la Banque mondiale poursuivra la collecte des données pour l’évaluation du programme d’examen des dépenses publiques et responsabilité financière (Public expenditure and financial accountability) en sigle PEFA, visant à mesurer la performance du système de gestion des finances publiques conformément aux normes internationales.

 Elle prévoit également de réaliser des entretiens et des ateliers sur le projet d’évaluation des politiques, processus et systèmes de paiements digitaux (G2Px) en République du Congo.

Notons que cette mission de supervision du PRISP par la Banque mondiale se tient une huit mois après la restructuration du projet et proposera des mesures correctives et d’accompagnement pour les réformes du secteur public. La mise en œuvre du PRISP s’étendra jusqu’ au 31 décembre 2023.

 

Raymond NTI

Responsable communication du PRISP

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.