Derniers articles
  • Home
  • Ateliers
  • PRISP/DGID : LES CADRES DE L’ADMINISTRATION FISCALE OUTILS AUX INNOVATIONS DU REFERENTIEL COMPTABLE OHADA

PRISP/DGID : LES CADRES DE L’ADMINISTRATION FISCALE OUTILS AUX INNOVATIONS DU REFERENTIEL COMPTABLE OHADA

Par du 20 décembre 2020 0 552 Views

Le projet des réformes intégrées du secteur public (‘Prisp), un outil d’accompagnement du Gouvernement pour l’amélioration des ressources publiques hors pétrole, a organisé du 22 octobre au 19 décembre 2020, à Brazzaville, une série de formations des cadres et agents de la direction générale des impôts et des domaines (DGID) sur le système comptable OHADA révisé. Cette série de formation a constitué une occasion d’outiller les agents de l’administration fiscale des innovations du nouveau dispositif comptable en vue de contribuer à l’amélioration de l’efficacité et de la qualité des services à offrir aux contribuables.

Depuis le 1er janvier 2018, les entreprises ont été invités à se mettre en conformité avec le nouveau référentiel comptable OHADA qui a introduit de nombreux changements au niveau des concepts, du fonctionnement des comptes et les traitements comptables ainsi que dans la présentation des états financiers.

Durant 45 jours et 90 heures, les cadres et agents de l’administration fiscale venus des directions et services fiscaux de Brazzaville, ont suivi les bases de la comptabilité OHADA et ses innovations.  L’acte uniforme OHADA, en ayant dans un cadre conceptuel assigné des objectifs clairs à la comptabilité, renforce indéniablement son rôle et universalise son développement en sécurisant son usage par un cadre juridique précis.

Ce référentiel comptable SYSCOHADA révisé présente les états financiers annuels conformément à des tracés figurant dans le SYSCOHODA et à ceux proposés par les organes de normalisation pour l’administration fiscale. Les cadres et agents de l’administration fiscale viennent de consolider leur connaissance et de se familiariser davantage avec les règles et méthodes comptables du référentiel SYSCOHODA Révisé.

La formation a été animée par le consultant Yvon ZEBO MONKOLO, consultant international et formateur de comptabilité certifié aux normes comptables internationales, qui, dans une approche interactive et une pleine implication de chaque participant, avec des travaux de groupes et des applications pratiques traitant des cas concrets, a insisté sur les innovations portées à travers les immobilisations ponctuées par la définition de la norme internationale qui consiste à prescrire le traitement comptable pour les immobilisations corporelles de sorte que les utilisateurs des états financiers puissent distinguer les informations relatives aux investissements d’une entité dans ses immobilisations corporelles et celles relatives aux variations de ces investissements.

Les participants à la clôture de l’atelier (Crédit Rcom Prisp)

A l’issue de la série des ateliers de formation des cadres et agents de la direction générale des impôts et des domaines (DGID), les participants se sont dit confortés dans leur compréhension et leur analyse des différents aspects comptables et prêts à améliorer leur traitement dans le contrôle en décelant les éléments nouveaux imposables selon les nouvelles pratiques comptables. « je me sens comblé et satisfait de l’adhésion et de l’engagement des agents de l’administration fiscale participants à cette série d’ateliers et fier de la mesure prise de recommander la formation sur Syscohada révisé aux autres collègues » a souligné Yvon ZEBO.

Notons que grâce au financement de la Banque mondiale, à travers le PRISP, les ateliers de perfectionnement sur le système comptable Ohada révisé ont été organisés depuis 2019 à l’attention des cadres été agents de la Cour des Comptes et de Discipline Budgétaire (CCDB), de l’Inspection Générale des Finances (IGF), de l’Inspection Générale d’Etat (IGE), de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects.

Raymond NTI

Responsable communication du PRISP

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *