Derniers articles
  • Home
  • Articles
  • PRISP/Gouvernance : Engagement fort des OSC pour le suivi budgétaire et des réformes de l’Etat

PRISP/Gouvernance : Engagement fort des OSC pour le suivi budgétaire et des réformes de l’Etat

Par du 18 décembre 2021 0 899 Views

Tenu du 14 au 16 décembre 2021 à Brazzaville, l’atelier sur la nomenclature budgétaire et la validation des outils d’enquêtes a permis de renforcer les capacités des organisations de la société civile (OSC) retenues dans le cadre du Projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP) pour le suivi budgétaire et des réformes entreprises par le Gouvernement.

Pendant trois jours les participants provenant de la Fondation Niosi, du Forum des jeunes Entreprises du Congo (FJEC), de l’Association des Femmes Juristes du Congo (AFJC), de l’Action Évangélique pour la Paix (AEP) et de la Commission Justice et Paix (CJP), ont été édifiés par les experts des finances publiques sur le suivi des investissements publics, la nomenclature budgétaire, les enjeux des réformes des entreprises par l’État. Ils se sont appropriés les outils de collecte des données, des techniques d’enquêtes et de sondage notamment l’élaboration des comptes rendus de visites de terrain et le questionnaire de recueil des feedbacks de la population sur les mesures de gratuités dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

Au total, 699 projets d’infrastructures de santé et d’éducation ont été identifiés dans les différentes lois de finances de 2014 à 2019, sur toute l’étendue du territoire. Les cinq (5) OSC se sont réparties les zones géographiques pour couvrir tous les 12 départements du pays dans le suivi de ces travaux.  Elles saisiront aussi la même occasion pour effectuer le sondage sur le niveau de satisfaction des citoyens sur la gratuité d traitement du VIH/SIDA et les infections sexuellement transmissibles (IST), la gratuité de la césarienne, du traitement anti tuberculeux, du traitement anti palustre ainsi que le suivi des conditions de travail dans les écoles publiques.

Intervenant à l’ouverture de cet atelier, Ousmane DEME, chargé de projet PRISP auprès de la Banque mondiale, a déclaré qu’il était essentiel dans le cadre de de gouvernance d’impliquer les acteurs externes de contrôle, de reddition des comptes, de suivi-évaluation des politiques publiques et réformes mises en place.

A l’issue des travaux, le coordonnateur du projet de réformes intégrées du secteur public (Prisp), Ferdinand DOUKAGA KWANDA, a souligné l’ambition du projet, de poursuivre l’appui aux organisations de la société civile afin de renforcer leur engagement à travers cette formation sur la nomenclature budgétaire de l’État et la validation des outils d’enquêtes, après le soutien à la mission de la collecte documentaire sur les budgets de 2014 à 2019.

Photo de famille après le lancement des travaux (Crédit Rcom Prisp)

Monsieur Gervais BOUITY VIAUDO, conseiller spécial du Premier ministre chargé de la gouvernance et du dialogue économique, a remercié et félicité les participants à la clôture de l’atelier pour avoir fait preuve d’adaptabilité pour cet atelier et pour les résultats satisfaisants obtenus.

Les participants se réjouissent de cet atelier. « Nous sommes suffisamment outillés pour nous déployer à travers le territoire national. Il ne nous reste plus qu’à budgétiser les activités puis soumettre l’état de besoins au PRISP pour financement », a confié Florent KIHOULOU, de la fondation NIOSI.

Notons que les missions de terrain atténues des OSC renforceront l’action du PRISP dans le cadre de la responsabilité sociale et l’engagement citoyen pour une reddition des comptes et la redevabilité.

Raymond NTI

Responsable communication du PRISP

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.