Derniers articles
  • Home
  • Articles
  • CONGO/BANQUE MONDIALE: 5 MILLIARDS 790 MILLIONS 300MILLE FRANCS CFA DE BUDGET POUR LE FONCTIONNEMENT DU PRISP EN 2020

CONGO/BANQUE MONDIALE: 5 MILLIARDS 790 MILLIONS 300MILLE FRANCS CFA DE BUDGET POUR LE FONCTIONNEMENT DU PRISP EN 2020

Par du 19 décembre 2019 0 192 Views

Le comité de pilotage du Projet des reformes intégrées du secteur public (PRISP) a tenu  sa troisième session ordinaire, le lundi 16 décembre 2019 à Brazzaville. Dernière rencontre du genre pour cette année, la réunion a permis aux membres dudit comité de délibérer sur l’ensemble des activités mises en œuvre par l’unité de coordination et d’approuver le Plan de travail et budgets annuels (PTBA) exercice 2020 de ce projet mis en œuvre grâce au portefeuille de la Banque Mondiale.      

Placée sous l’autorité de monsieur Gervais BOUITI-VIAUDO, Président du comité pilotage du PRISP et  Conseiller spécial du Premier Ministre, chargé de la gouvernance, les travaux de cette  session ont été conduits par monsieur Ferdinand-Sosthène LIKOUKA, premier vice-président du comité et directeur de cabinet du ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale du comité. Cette troisième session ordinaire a permis aux membres de cet organe de délibération et d’orientation du PRISP d’examiner et d’approuver le rapport d’exécution du plan de travail et budget annuel (PTBA) révisé 2019 et d’adopter le PTBA du Projet des réformes du secteur public pour l’année 2020.

D’un montant de 5 milliards 790 millions 300mille francs CFA, ce budget permettra à l’unité de coordination du PRISP de se focaliser sur les grands dossiers visant l’amélioration de la mobilisation des recettes financières domestiques (hors pétrole) et la gestion des finances publiques dont notamment ceux programmés au niveau de la comptabilité publique, la direction générale des impôts et des domaines, de l’autorité de régulation des marchés publiques et ceux liées à l’informatisation de la gestion de finances publiques comme l’interconnexion inter-administration de l’Etat en fibre optique (FIA). Ce plan aborde également la modernisation de l’administration publique à travers la mise en œuvre du système intégrée de gestion des ressources humaines de l’Etat (SIGRHE) et le renforcement de la redevabilité et la reddition des comptes avec l’appui en formations aux organes de contrôle comme l’inspection générale des finances, la cour de comptes et de discipline budgétaire. Un accent sera mis sur l’opérationnalisation de la cellule de suivi de réformes en matière de la gouvernance logée à la Primature et des organisations de la société civile sélectionnées pour le suivi de l‘exécution budgétaire.

Au cours de cette session, le comité de pilotage du PRISP a apprécié à juste titre la validation par le groupe des administrateurs de la Banque mondiale du cadre de partenariat avec la République du Congo dont objectif consiste à aider à la poursuite de la réalisation des réformes de gouvernance essentielles pour offrir de meilleures opportunités et services à tous les citoyens pour la période 2020-2024. Les membres de ce comité sont restés tout le long des travaux attentifs, compréhensibles, vigilants et solidaires devant les dossiers soumis à notre examen afin d’assurer un succès franc. Ils ont souhaité renforcer la cohesion avec tous les bénéficiaires du projet à travers le fréquence des ateliers appropriation des outils du projet et renforcer le partenariat avec le bailleur, la Banque mondiale.

Le Projet des réformes intégrées du secteur public avec l’appui financier de la Banque mondiale, est un outil important pour le Gouvernement de la République. La mise en œuvre des activités prévues en 2020 permettra  à l’Etat de corriger certaines faiblesses dans la gestion des ressources publiques grâce aux réformes sectorielles. Le renforcement des capacités des institutions bénéficiaires de ce projet permet de mieux outiller les cadres et agents de ces institutions publiques pour mieux accroitre l’efficacité et l’efficience de l’action publique. Le PTBA 2020 adopté va booster l’amélioration de la performance de ce projet de gouvernance.

Crédit Groupe Congo Médias

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *