Derniers articles
  • Home
  • Articles
  • PRISP/Dépense publique : LA MISE EN PLACE DU BUDGET-PROGRAMME S’IMPOSE POUR L’AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES INVESTISSEMNTS PUBLICS

PRISP/Dépense publique : LA MISE EN PLACE DU BUDGET-PROGRAMME S’IMPOSE POUR L’AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES INVESTISSEMNTS PUBLICS

Par du 16 septembre 2022 0 1017 Views

Soixante cadres du ministère de l’économie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, des directions des études et de la planification des ministères sectoriels et des corps de contrôle ont pris part ont pris part à l’atelier de validation de l’opérationnalisation du cadre de gestion des investissements publics organisé du 13 au 15 septembre 2022, avec l’appui de la Banque mondiale par le biais du Projet des Réformes Intégrées du Secteur Public (PRISP).

Cet atelier qui s’inscrit dans la perspective de l’amélioration de la qualité de la dépense publique, à travers le basculement du Congo , du budget des moyens au budget programme en 2024, a été animé par les experts de la mission d’assistance technique(MAT) à la mise en œuvre du plan triennal 2021-2023 qui ont présenté et édifier les participants sur les livrables et outils formant le nouveau cadre général de gestion des investissements publics de la République du Congo, lequel est issu du nouveau cadre juridique de gestion des finances publiques.

La réforme du système des investissements publics requiert une culture des résultats et des modalités de la gestion de la chose publique. Ainsi, les participants ont suivi plusieurs thèmes et présentations au nombre desquels pourquoi un nouveau cadre général de gestion des investissements publics en République ?la fiche dynamique de collecte des données et de gestion des projets d’investissement public : structure, enjeux et défis ;  le plan pluriannuel de mise en œuvre du CGGIP : défis de la mise en œuvre, par Rufin BAGHANA, expert international de la MAT ; le cadre général de gestion des investissements : attentes et défis de la nouvelle gestion des PIP au Congo, présentée par Bernard TOUKOULOU, expert national de la MAT ; et les procédures du dispositif de gestion des investissements publics : quelles innovations et pour quelle finalité ? animé par Hyacinthe DEFOUNDOUX, expert national de la MAT.

Ces différentes présentations ont été suivies des échanges fructueux et des observations sur le contenu des documents présentés qui ont abouti à la validation des livrables du cadre général de gestion des investissements publics de la République du Congo.

A noter qu’au terme de l’atelier les participants ont formulé des préoccupations visant à capitaliser les acquis de l’atelier et à l’avènement heureux du budget programme en 2024. Il s’agit de la mise en plan des plans stratégiques des ministères sectoriels avant la fin de l’année 2022 ; le renforcement des capacités du centre national des études et évaluation des projets d’investissements, de la direction générale du plan et du développement, la réforme  et l’adaptation des directions des études et de la planification des ministères à la nouvelle donne ; l’élaboration et la complétude du cadre juridique du système de planification et de gestion des investissements publics pour son arrimage à la loi des finances( LOLF), l’identification et l’harmonisation des réformes et des cadres du système de gestion des finances publiques ; l’ élaboration des plans de gestion des risques et des plans de gestion du changement dans l’administration, le renforcement des outils des gestion, de suivi et d’évaluations des projets d’investissements ; la sensibilisation et la formation des acteurs à la maitrise des fiches dynamiques, l’élaboration et la mise en œuvre des plans de formation et de communication au cadre de gestion des investissements publics ;la mise en place du cadre institutionnel et interministériel de coordination de l’opérationnalisation des investissements publics.

 En intervenant à la clôture des travaux, au nom de madame le ministre en charge de l’économie, son directeur de cabinet, monsieur Ferdinand Sosthène LIKOUKA, a manifesté son satisfecit à l’issue des travaux pour l’atteinte des objectifs fixés avec la validation des livrables du nouveau cadre général de gestion des projets d’investissement public. Il a adressé aux participants les remerciements de madame le ministre pour leur participation effective et active, l’intérêt porté sur les documents et pour la qualité de leurs interventions.

Photo de groupe à la fin des travaux

Le renforcement des investissements publics constitue un des principaux atouts pour la mise en œuvre du plan, national de développement (PND) 2022-2026. Les livrables validés qui seront soumis à l’approbation des autorités compétentes. La prise en compte de recommandations va entrainer la réussite de la réforme de la gestion des investissements publics et la réalisation des aspirations de développement socioéconomique durable et inclusif de la République du Congo.

Raymond NTI

Responsable communication du PRISP

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.