Derniers articles
  • Home
  • Ateliers
  • CONGO/PRISP : LA FONCTION PUBLIQUE VALIDE SON MANUEL DE PROCEDURES ADMINISTRATIVES POUR UNE GESTION EFFICACE DES RESSOURCES HUMAINES

CONGO/PRISP : LA FONCTION PUBLIQUE VALIDE SON MANUEL DE PROCEDURES ADMINISTRATIVES POUR UNE GESTION EFFICACE DES RESSOURCES HUMAINES

Par du 27 décembre 2019 0 181 Views

Le ministère en charge de la fonction publique s’est doté d’un premier manuel de procédures administratives au terme de l’atelier consacré à l’élaboration dudit document tenu du 10 au 21 décembre 2019 à Kintélé. La mise en place de ce document référentiel permettra de créer les conditions favorables de dématérialisation des procédures de traitement des dossiers  en vue de parvenir à une gestion  efficace des ressources humaines de l’Etat. Cette élaboration constitue une étape importante franchie dans le processus visant la modernisation de l’administration publique et permettra aux parties prenantes de se tourner vers la mise en place.

Organisé grâce à l’appui financier de la Banque Mondiale à travers le Projet des réformes intégrées du secteur public(PRISP), qui dans sa composante deux(2) développe une stratégie de modernisation de l’administration publique et de la mettre en œuvre dans les ministères pilotes cibles et institutions, l’atelier d’élaboration du manuel de procédures administratives de la fonction publique  a permis aux cadres et agents réunis en conclave de dix jours d’élaborer et de valider ce document. Clôturant les travaux, le directeur de cabinet, Josias ITOUA YOCKA, s’est félicité au nom du vice-premier ministre en charge de la fonction publique des résultats obtenus.

Un document  important qui devrait permettre de corriger les insuffisances constatées dans la gestion des ressources humaines de l’Etat au sein de ce département ministériel. « L’élaboration de ce document est devenue pour notre ministère  tout à la fois une nécessité et une exigence. Nécessité parce que le manuel de procédures s’impose à nous comme préalable à la mise en œuvre du Système Intégré de Gestion des Ressources Humaines de l’Etat (SIGRHE).

Exigence, en ce que le manuel de procédures contribuera non seulement à rendre transparente  nos procédures, à réduire les délais de réalisation des prestations,  mais également à améliorer la qualité du service public offert  aux usagers », a indiqué le Directeur de cabinet du Vice-Premier ministre.

Ce manuel recense une série d’instructions décrivant les principales étapes de la gestion quotidienne du personnel et de l’élaboration des actes d’administration  et permettra : de faciliter la prise de décision, en matière des ressources humaines par les autorités administratives ; de mieux comprendre et interpréter les procédures d’élaboration d’actes d’administration et de gestion. Les acteurs et les organes impliqués dans un même processus, pourront intervenir en synergie et favoriser l’efficacité et l’efficience suivant des normes et des codes communs.

Les agents exerçant au sein  de ce ministère et ceux nouvellement recrutés, trouveront des réponses aux questions qu’ils se posent sur les procédures, ce qui constitue un gain de temps considérable dans la réalisation des objectifs du ministère et la continuité dans l’application des procédures. Les chefs de services, trouveront en ce manuel  un outil maitrisable dans l’analyse des informations et les résultats qui leur sont soumis sous des formats standardisés.

Ce manuel produit comprend essentiellement six (6) catégories de procédures : « La procédure d’entrée dans la fonction publique ; les procédures de gestion des positions administratives; les procédures de gestion des carrières administratives; les procédures de cessation définitive des fonctions ; les procédures des sanctions disciplinaires et les autres procédures administratives  », précise le rapport synthèse des travaux.

Le directeur de cabinet  a indiqué qu’après cette phase d’élaboration l’attention devrait être orientée vers la mise en œuvre à travers plusieurs actions : « Nos énergies devraient être focalisées sur sa mise en œuvre. Cette mise en œuvre implique la vulgarisation de ce document afin de favoriser son appropriation par les différents organes de décision et des unités opérationnelles du ministère. 

La concrétisation de la mise en œuvre de cet outil permettra de corriger certaines faiblesses liées entre autres à la lenteur dans le traitement des dossiers à la fonction publique.

Photo 1: Vue des participants lors de la cérémonie de clôture.

Photo 2 : Le présidium de la cérémonie de clôture

(Crédit Groupe Congo Médias)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *