Derniers articles
  • Home
  • Articles
  • PRISP/ Investissements publics : LES ACTEURS VEULENT RENFORCER LA RATIONALISATION ET L’OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE DE LA DEPENSE PUBLIQUE

PRISP/ Investissements publics : LES ACTEURS VEULENT RENFORCER LA RATIONALISATION ET L’OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE DE LA DEPENSE PUBLIQUE

Par du 16 septembre 2022 0 1020 Views

Madame le ministre de l’économie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA BABACKAS, en présence du ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique et de plusieurs acteurs institutionnels du cycle budgétaire, a procédé ce 13 septembre 2022 à Kintélé, à l’ouverture des travaux de l’atelier de validation du cadre général de gestion des investissements publics.

Organisé par le ministère en charge de l’économie grâce à l’appui de la Banque mondiale par l’entremise du projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP), cet atelier a pour enjeu de renforcer la rationalisation et l’optimisation de la performance des investissements publics en République du Congo. Pendant trois jours les participants vont constituer un cadre d’échanges et de dialogue pour valider les documents formant le nouveau cadre général de gestion des investissements publics de la République du Congo, lequel est issu du nouveau cadre juridique de gestion des finances publiques.

Au cours de cet atelier, les participants venus des administrations de la gestion publique et de contrôle, vont plonger sur plusieurs thématiques à savoir : « le nouveau cadre général de gestion des investissements publics ; les procédures du dispositif de gestion des investissements publics, la fiche dynamique de collecte des données et de gestion des projets d’investissement public, et le plan pluriannuel de mise en œuvre du cadre général de gestion des investissements publics ».

 Ouvrant les travaux, Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS, ministre de l’économie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, a rappelé que « cet atelier s’inscrit dans la perspective de l’amélioration de la qualité de la dépense publique, à travers notamment le budget programme qui va remplacer en 2024, le mode de gestion des moyens que notre pays applique jusqu’à ce jour ». « Ce basculement figure au nombre des facteurs d’accélération de la performance de notre plan national de développement 2022-2026 : une économie forte, diversifiée et résiliente, pour une croissance inclusive et un développement durable et irréversible », a-t-elle souligné.

Cette réforme en cours de finalisation, constitue un profond changement de paradigme qui lui-même invite à une réforme du sous-secteur de planification et de gestion des investissements publics afin d’en assurer l’arrimage aux exigences du cadre harmonisé de gestion des finances publiques en général et de la loi organique relative aux lois de finances en particulier.

Photo de famille après l’ouverture des travaux

Cet atelier sera animé par les experts de la mission d’assistance technique à la mise en œuvre du plan triennal 2021-2023 mise en place par le projet des réformes intégrées du secteur public, qui ont menés des travaux de révision et de bonification des documents, processus qui a abouti à la pré-validation technique des documents soumis à la validation.

Raymond NTI

Responsable communication du PRISP

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.